Bouzouki n°2 – suite

avril19

Posted by admin  |  2013年 4月 19日(vendredi)

Les cordes de mon deuxième bouzouki sont doublées à l’unisson de la première à la quatrième. Celles que le concepteur de l’instrument a posées sonnent de façon très équilibrée lorsque l’on étouffe le son, sauf lors des riffs, pour lesquels le son de la première corde est trop faible, ce qui empêche de bien entendre la phrase.

Sur le bouzouki que j’ai acheté en Irlande, les cordes les plus graves, c’est-à-dire la troisième et la quatrième, ont une doublure accordée à l’octave. Il est probable que cette façon de faire convienne davantage à la musique irlandaise, riche en riffs.

Cela étant dit, chacun est libre d’utiliser les cordes et l’accordage qui lui conviennent, puisqu’il n’y a pas de règle. Dans mon cas, je pense faire comme suit :

● 1ère corde : unisson
● 2ème corde : unisson
● 3ème corde : octave
● 4ème corde : octave

Néanmoins, selon le morceau, il peut être judicieux de changer la doublure à l’octave par une à l’unisson. Tant qu’on n’est pas en ré ou en sol, l’unisson est peut-être préférable pour les morceaux qui contiennent des notes en dessous du La4.

Commentaires fermés.

Theme by Hosting-Agency Webhosting     Cette page n'est pas compatible avec Internet Explorer.